En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour recueillir vos informations de connexion, collecter des statistiques en vue d'optimiser les fonctionnalités du site et adapter son contenu à vos centres d'intérêt.
En savoir plus et paramétrer les cookies Accepter
Comparateur de logiciels de gestion
Avec notre comparateur en ligne, trouvez en quelques clics la solution à votre besoin
agenda
Agenda
Solutions IT
  • 15/06/2017
    Forum CXP

    15 JUIN 2017 | Etoile Saint-Honoré, Paris 8 La journée annuelle du cabinet CXP dédiée…

    en détail En détail...
  • 03/07/2017
    Cloud Week 2017

    La Cloud Week 2017 se déroule du 3 au 7 juillet 2017 dans différents lieux…

    en détail En détail...
Celge_leaderboard

Le travail collaboratif, un mythe plus qu’une réalité en France

qualiac_hautecouture_300x250

Le « travail collaboratif » constitue une ambition partagée par toutes les sociétés qui ont entrepris leur transformation digitale. Mais il y aurait d’immenses progrès à faire pour qu’elle devienne réalité…

Dans une récente étude de Sharp, 46% des professionnels interrogés affirment que leurs collègues oublient régulièrement de partager avec eux des informations ou des documents importants – ce qui représente une évidente perte de temps, des opportunités manquées et éventuellement des revenus moindres pour l’entreprise. 76% des professionnels estiment que ce sont les outils technologiques qui sont principalement en cause, car ils ne facilitent pas le partage des informations.

L’étude de Sharp auprès d’un millier de professionnels en France a révélé au grand jour de bien mauvaises habitudes en termes de travail collaboratif. Cela va des failles de première importance pour l’avenir de l’entreprise (comme une information cruciale qui n’a pas été partagée) jusqu’aux dysfonctionnements quotidiens qui, s’ils ne sont pas critiques, ne sont pas anodins pour autant. À titre d’exemples significatifs : 50% des collaborateurs ne prennent pas la peine de charger du papier dans l’imprimante lorsque le bac est vide, et 38% changent régulièrement la température de l’air conditionné sans demander l’avis de leurs collègues.

  • Le top 10 des pires habitudes des professionnels en France vis-à-vis de leurs collègues de bureau :

53% laissent des pages déjà imprimées dans le bac de l’imprimante.

50% des professionnels ne rechargent pas le bac de l’imprimante lorsque ce dernier est vide.

47% laissent les écrans et les projecteurs allumés après usage.

46% oublient de partager des informations ou des documents cruciaux pour l’entreprise.

44% déplacent des documents ou créent de nouveaux répertoires sans en aviser leurs collègues.

43% coupent la parole à leurs collègues en réunion.

39% préfèrent ignorer royalement les problèmes liés aux technologies partagées.

38% changent la température de l’air conditionné.

39% oublient leurs mots de passe.

37% ne respectent pas les templates.

 

Alors qu’ils constatent ces mauvaises habitudes chez leurs collègues ou chez eux-mêmes, 15% des professionnels français préfèrent ne rien faire pour régler ce problème. 31% se contentent de laisser une note écrite dans les parties communes de l’entreprise et 24% choisissent de se plaindre par email. Et méfiez-vous si vous travaillez dans le secteur de la high-tech : un professionnel sur cinq avoue envoyer des mails à son supérieur pour se plaindre de ses collègues.

« La plupart des professionnels est parfaitement consciente de l’existence de tous ces problèmes, mais il est plus facile d’apprendre à vivre avec plutôt que d’essayer de trouver des solutions, résume Nathalie Chamblain, directrice Marketing de Sharp Business Systems France et Europe du sud. Pourtant, le constat est assez alarmant : si une entreprise n’est pas en mesure d’encourager efficacement le travail collaboratif et le partage des informations, elle perdra de multiples opportunités de développement. Combien d’idées non partagées par un collaborateur auraient pu déboucher sur un nouveau prospect ou simplement permettre de réaliser des économies ? »

 

Auteur : Pierre Saire

Notez cet article

Laisser un commentaire

La première étude sur le contrat électronique

-Un contrat électronique coûte 5,45€, soit 50% du coût d'un contrat papier! -Les 6 raisons pour lesquelles les entreprises passent au contrat électronique -Le e-contrat améliore également la validité juridique par rapport au contrat papier

Lire le livre blanc

Sondage

Attaques cyber: les DSI prennent-elles trop de temps pour mettre en place les mises à jour Windows ?

Voir les résultats

Loading ... Loading ...
Nos derniers dossiers
  • EDITO n°15

    Recrutons :  Dirigeant (France) - H/F, CDD 5 ans,  Poste basé à Paris 8e, à pourvoir…

  • Le Big Data au service des métiers

    Plusieurs études de cas confirment la percée actuelle du big data. Examinons comment extraire de…

Témoignages
Juridique
  • 5 questions sur le Règlement Européen de Protection des Données Personnelles

    Le règlement européen 2016 / 679 du 27 avril 2016 sur la protection des données…

    > En savoir plus...
Paroles d'experts
Paroles
d'experts
  • Vers un possible durcissement des sanctions de la CNIL ?

    Laurent Badiane, associé, et Charlotte de Dreuzy, avocate du département IP/IT du cabinet KGA Avocats reviennent…

    > En savoir plus...
Etudes/Enquêtes
  • Profils en ligne : 7 recruteurs sur 10 ne font jamais de vérification sur Facebook

    Et vous, utilisez-vous Internet, en particulier les réseaux sociaux, pour vérifier les profils en ligne de candidats…

    > En savoir plus...
newsletter
Inscription Newsletter

Restez informé. L’abonnement à la newsletter est gratuit.

> Abonnement
elo_processus pointe_skyscraper
Agenda
livres blancs
Les Livres
Blancs
  • Sécuriser le Cloud public et le cloud hybride

    > Voir le livre
  • Un contrat électronique fait économiser 50% du coût d'un contrat papier et améliore la validité…

    > Voir le livre
elo_processus pointe_skyscraper