En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour recueillir vos informations de connexion, collecter des statistiques en vue d'optimiser les fonctionnalités du site et adapter son contenu à vos centres d'intérêt.
En savoir plus et paramétrer les cookies Accepter
Comparateur de logiciels de gestion
Avec notre comparateur en ligne, trouvez en quelques clics la solution à votre besoin
agenda
Agenda
Solutions IT
  • 20/03/2018
    Mobility Meetings, toutes les solutions mobiles

    Lancement d’un nouveau salon Mobility Meetings, qui aura lieu à Cannes les 20, 21 et…

    en détail En détail...
  • 14/03/2018
    IT Partners, le rendez-vous de la communauté des décideurs du channel IT

    Le rendez-vous de la communauté des décideurs du channel IT français ouvrira ses portes les 14 et…

    en détail En détail...
Appels d'offres en cours
  • Création de site Internet vitrine pour un commerce de pièces de voitures de collections
    <2000 €
    > En savoir plus
  • Création d'un site de réservation pour une société de conciergerie
    < 2 000 €
    > En savoir plus
  • Création d'un site e-commerce pour une société de réparations de smartphones
    < 1 000 €
    > En savoir plus
BigData2018_leaderboard

Qualité logicielle et tests

GlobalK_GDPR _pave

Le taux d'échec des projets IT reste un sujet sensible pour de nombreuses DSI et concerne toutes les entreprises.

Une enquête de Sciforma (novembre 2010) évoquait que 25 % de tous les projets d’entreprises subissent des retards, 33% des projets courts (- 3 mois) étaient concernés contre 21 % pour des projets de 6 à 12 mois. L’observatoire des projets stratégiques, plus spécifique aux projets IT évoquait dans son étude 2011 (même si le nombre de réponses nuancent le résultat), que 47 % des sondés estiment que +50 % des projets se soldent par un succès. Cependant, 26 % disent que 50 % des projets dérapent. Et surtout, 55 % précisent que 16 à 50 % des projets stratégiques sont abandonnés. En creusant les réponses, l’observatoire pointe un problème malheureusement récurrent et inquiétant : la moitié des problèmes et défauts sont découverts très tôt, mais jusqu’à 50 % des problèmes le sont tardivement. Nous avons l’habitude de lire que 60 à 80 % des projets IT subissent des retards ou ne correspondent pas aux spécifications demandées. Même si ce taux tend à baisser, la DSI ne doit pas se voiler la face : il existe toujours des problèmes d’organisation, de conduite de projet, de défaut de méthodologie appliquée avec rigueur et méthode (sic !). Tout cela remet en question la qualité du projet IT. Un projet logiciel forme un tout cohérent où le test, et in fine la qualité logicielle, doit prendre toute sa place. Heureusement, le test n’est plus, pour de nombreuses entreprises, une variable négligeable et d’ajustement mais encore fautil que la notion de tests soit bien comprise et bien intégrée à l’ADN des équipes métiers et techniques. En complément, la qualité logicielle doit être, elle, dans l’ADN de l’entreprise de la direction générale à l’utilisateur. Regardons tout d’abord les chiffres. En octobre 2010, PAC (Pierre Audoin Consultants) indiquait que les dépenses liées au testing s’élevaient à 79 milliards € au niveau mondial, en France, 500 millions € étaient consacrés aux tests et avec une croissance annuelle assez forte de 5 % (minimum). Cette tendance devrait encore se confirmer pour 2012, avec une hausse d’environ 4% pour le testing. “Le marché français du test a su rattraper en quelques années un retard de maturité constaté vis-à-vis de ses voisins européens. De la définition des stratégies de test en amont, à la mise en place de centres de testing dédiés, structurés autour de pratiques fortement industrialisées, la qualité logicielle et le test sont devenus stratégiques pour les entreprises.” commente Arnold Aumasson, Directeur Business & Développement pour PAC.  

Dossier publié dans Solutions Logiciels N°28

Qualité logicielle et tests
Notez cet article

Laisser un commentaire

L’e-paiement, à l’heure de la convergence

Le nouveau livre blanc de la rédaction de Solutions-Numériques (40 pages). Dans un contexte réglementaire évolutif, le foisonnement des innovations s'accroit: paiement instantané, blockchain, dématérialisation, transformation de l’écosystème des paiements avec son ouverture à de nouveaux acteurs...

Lire le livre blanc

Sondage

RGPD : ETES-VOUS PRÊT ? Le Règlement Général sur la Protection des Données entre en application le 25 mai 2018.

Voir les résultats

Loading ... Loading ...
Nos derniers dossiers
Témoignages
Juridique
  • Interdiction d'Attac dans les magasins d'Apple : le géant débouté par la justice

    Le tribunal de grande instance (TGI) de Paris a débouté vendredi 23 février le géant…

    > En savoir plus...
Paroles d'experts
Paroles
d'experts
  • Expertise - Le data thinking pour réussir vos projets de data science en 7 étapes

    Stéphane Déprès, coach Agile & Consultant expert chez inspearit, propose aux lecteurs de Solutions Numériques…

    > En savoir plus...
Etudes/Enquêtes
  • La transformation numérique, un des principaux facteurs d'évolution des métiers cadre

    L'évolution des métiers et les compétences des cadre requises pour les exercer vont dépendre de…

    > En savoir plus...
newsletter
Inscription Newsletter

Restez informé. L’abonnement à la newsletter est gratuit.

> Abonnement

Guide de la cybersécurité 2017-2018

Ixia_RGPD_skycraper
Agenda
livres blancs
Les Livres
Blancs
  • Comment la signature électronique a permis à Salesforce, LinkedIn, et McAfee d’ améliorer leurs performances.

    > Voir le livre
  • Livre blanc « Digital Needs Trust " : pour construire ensemble un écosystème digital européen…

    > Voir le livre
GlobalK_GDPR _skycraper