En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour recueillir vos informations de connexion, collecter des statistiques en vue d'optimiser les fonctionnalités du site et adapter son contenu à vos centres d'intérêt.
En savoir plus et paramétrer les cookies Accepter
Comparateur de logiciels de gestion
Avec notre comparateur en ligne, trouvez en quelques clics la solution à votre besoin
agenda
Agenda
Solutions IT
  • 20/03/2018
    IT & IT Security Meetings 2018

    IT Meetings devient IT & IT Security Meetings et ouvrira ses portes en mars, du…

    en détail En détail...
  • 12/03/2018
    7ème édition de Big Data Paris

    Le congrès Big Data Paris se tiendra les 12 et 13 mars 2018 à Paris…

    en détail En détail...
Appels d'offres en cours
  • Création de site Internet vitrine pour un commerce d'épicerie fine
    <2000 €
    > En savoir plus
  • Designer de produits grand public
    A déterminer €
    > En savoir plus
  • Administrateur Système I-Series pour la filiale informatique d'un groupe dans l'agroalimentaire
    <12 000 €
    > En savoir plus

Preuves de force chez les Tiers de confiance

En cas de litiges portant à terme sur des documents numériques, le tiers de confiance possède toutes les cartes en main pour arbitrer. Focus sur un acteur essentiel de la dématérialisation légale.

À l’heure où la transposition de la preuve du papier vers l'électronique se généralise, l’économie digitale a trouvé auprès du tiers de confiance un huissier tout désigné. Dans un contexte où il semble plus simple de fabriquer un faux numérique qu'un faux papier, il est nécessaire de pouvoir trancher lorsque deux parties s'opposent. La loi se repose alors sur la compétence technique d'un acteur tiers, aussi impartial qu’intègre. “Un tiers de confiance est une sorte de garant électronique”, explique Nathalie Schlang, Directrice de la communication chez CertEurope. “Il s'agit d'un organisme agréé chargé de la gestion des clés privées des utilisateurs assurant, grâce au chiffrement, la confidentialité des messages électroniques, et qui permet de certifier l'authenticité des transactions effectuées sur Internet”. Pour Alain Borghesi, Président Directeur Général de Cecurity.com, le tiers de confiance est “d’abord un dispositif pouvant associer plusieurs critères : un cadre juridique, des technologies issues de la cryptographie et de la signature électronique, un statut, une image de marque, une bonne assurance en responsabilité civile professionnelle et, enfin, une capacité à coopérer avec d’autres tiers de confiance complémentaires. Tous les critères ne sont pas obligatoires mais plus il y a de critères présents et plus on a de chances d’être en présence d’un maillon solide de la chaîne de confiance. Être tiers de confiance, c’est posséder plusieurs de ces critères sans forcément les avoir : la variété des adhérents de la FNTC (Fédération Nationale des Tiers de Confiance) où coexistent des professions règlementées, des autorités de certifications et d’autres entreprises innovantes, en témoigne”. Souvent vues sous le seul prisme de la signature électronique et de l’authentification, les activités du tiers de confiance s'étendent donc largement à la sécurisation des échanges et la conservation des informations. En matière de preuve, il existe potentiellement des risques lorsque l’archivage est effectué au sein même de l’entreprise. Les écueils techniques et le manque de professionnalisme de la solution peuvent remettre en question la valeur probante des éléments archivés, quand ne pèse pas le soupçon d’avoir modifié ses propres documents voire ceux des autres. Externaliser des éléments de preuve, que ceux-ci touchent des bulletins de salaire, des contrats de travail, des factures ou encore des bons de commande, revient avant tout à s'affranchir de suspicion. Le recours aux prestations d’un tiers est plus que recommandé, d’autant que l’archivage externalisé présente une mutualisation des coûts.

Auteur : Frédéric Bergonzoli

Dossier publié dans Solutions Logiciels N°24

Preuves de force chez les Tiers de confiance
Notez cet article

Laisser un commentaire

L’e-paiement, à l’heure de la convergence

Le nouveau livre blanc de la rédaction de Solutions-Numériques (40 pages). Dans un contexte réglementaire évolutif, le foisonnement des innovations s'accroit: paiement instantané, blockchain, dématérialisation, transformation de l’écosystème des paiements avec son ouverture à de nouveaux acteurs...

Lire le livre blanc

Sondage

RGPD : ETES-VOUS PRÊT ? Le Règlement Général sur la Protection des Données entre en application le 25 mai 2018.

Voir les résultats

Loading ... Loading ...
Nos derniers dossiers
Témoignages
Juridique
  • Sécurité des données clients : la CNIL inflige une sanction de 100 000 € à Darty

    La CNIL prononce une sanction de 100 000 euros à l’encontre de Darty pour ne pas…

    > En savoir plus...
Paroles d'experts
Paroles
d'experts
  • Expertise - "La méthode CRISP, une solution pour réussir vos projets Big Data", Alianor Sibai, mc2i Groupe

    Seuls 15% des projets Big Data atteindraient la phase d’industrialisation. Les raisons principales de cet échec…

    > En savoir plus...
Etudes/Enquêtes
  • Panorama de la cybercriminalité 2017 : ransomwares, logiciels légitimes infectés et attaques Cloud

    Le jeudi 18 janvier, le Clusif, Club de la sécurité de l'information français, présentait son…

    > En savoir plus...
newsletter
Inscription Newsletter

Restez informé. L’abonnement à la newsletter est gratuit.

> Abonnement

Guide de la cybersécurité 2017-2018

Agenda
livres blancs
Les Livres
Blancs
  • Comment la signature électronique a permis à Salesforce, LinkedIn, et McAfee d’ améliorer leurs performances.

    > Voir le livre
  • RGPD vs ISO

    > Voir le livre