En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour recueillir vos informations de connexion, collecter des statistiques en vue d'optimiser les fonctionnalités du site et adapter son contenu à vos centres d'intérêt.
En savoir plus et paramétrer les cookies Accepter
Comparateur de logiciels de gestion
Avec notre comparateur en ligne, trouvez en quelques clics la solution à votre besoin
agenda
Agenda
Solutions IT
  • 15/11/2017
    Cloud Expo Europe Paris 2017

    Cloud Expo Europe, Paris 2017, c'est le grand rassemblement d'experts dédiés au Cloud. Parmi les…

    en détail En détail...
  • 06/12/2017
    Paris Open Source Summit

    Paris Open Source Summit, premier événement européen libre et open source, est le fruit de…

    en détail En détail...
Jalios_Digital Summit 2017_leaderboard

Développement rapide d’applications métiers. Gageure ou réalité ?

Vertiv_Power_300x250_FR
DeveloppRapid

Les besoins croissants des entreprises dans l’amélioration de leur efficacité, de leurs coûts et de leur compétitivité les poussent à développer un logiciel métier ou adapter un outil existant aussi vite que possible. Tour d’horizon des solutions proposées par des acteurs du développement d’applications rapides de plus en plus nombreux.

Pas facile de distinguer le développement rapide d’application et le développement classique tant que l’on n’y a pas été confronté. Dans les faits, selon Guillaumes Roques responsable Europe des développeurs et startups chez Salesforce, une même application sera développée jusqu’à dix fois plus vite en fonction de la plateforme.

Guillaume Roques, Salesforce

Guillaume Roques,
Salesforce

Prêchant pour sa paroisse et pressé de donner des éléments de comparaison, il précise que ces chiffres s’appliquent parfaitement à la comparaison avec .net de Microsoft et Java d’Oracle. Même analyse sur un principe différent, Windev de PCSoft, outil de développement pour développeurs typiquement dans la démarche RAD, qui met en avant ce gain de temps d’un facteur 10 pour le développement d’applications; l’évolution technologique de Windev étant permanente, les limitations de son modèle à un instant t permettent de très souvent suivre les évolutions, tout en nécessitant quand même une refonte de l’application pour en tenir compte. Pour une société comme Danem, spécialisée dans l’ensemble des applications de CRM métiers et de logistique, la manière de travailler est simple et d’une certaine manière à l’ancienne : l’éditeur possède un logiciel et des briques avec près de 20 ans d’expérience, le développement est basé sur le respect d’un cahier des charges et une adaptation du logiciel par ses services internes. Selon Michel Sasportas, PDG de Danem, « pour une société de transports de fonds, 95 % du logiciel était adapté, il nous a suffi de 15 jours pour livrer la solution optimale ». En définitive, qu’est-ce qui fait la différence outre les éléments incontournables que sont les usages de méthodologies adaptées comme par exemple Scrum ? Les outils à disposition.

L’architecture des plateformes de développement rapide

Dans l’idée, ce qui permet le développement rapide d’applications métiers s’appuie sur une plateforme mélangeant outils et services. Le spectre est très large et dépend des fournisseurs mais on peut retenir trois tendances. Il y a les outils de développement, les services d’hébergement et les outils d’interconnexion de services comme ceux qui vont permettre d’échanger des données avec des ERP et des systèmes parfois totalement propriétaires et très orientés métiers; les agents permettant les développements transverses comme par exemple sur les plateformes SaaS avec ouvertures sur les API REST, ODB et autres.

Pourquoi mélanger tous ces éléments ? Pour profiter du meilleur de tout : des outils toujours à jour, des agents toujours plus nombreux chaque jour, une montée en charge des applications développées adaptée instantanément aux besoins grâce au Cloud, et une sécurisation gérée de bout en bout par le fournisseur de la plateforme, évitant ainsi « des trous dans la raquette ». Si parmi les outils il existe des dispositifs capables de modéliser simplement l’application métier à développer, cela ajoute un niveau de service en plus qui s’avère être une tendance d’avenir : s’adresser soit à des développeurs professionnels, soit à des utilisateurs n’ayant aucune connaissance en développement, mais sachant évidemment bien identifier leurs besoins et les retranscrire sur un plan conceptuel.

Le développement accessible aux profanes

Pour plusieurs personnes interrogées, des directeur de marketing peuvent arriver à conceptualiser et à rendre opérationnelles des applications. Salesforce estime que sa plateforme adresse aujourd’hui 40 % de non développeurs et 60 % de développeurs. Avec 2 millions de clients, Salesforce estime à 800 000 le nombre d’utilisateurs non codeurs. Quand on leur pose la question de la taille du marché potentiel pour le développement rapide d’applications métiers sur des plateformes, ils l’estiment à 100 millions d’utilisateurs… La plateforme CodeFluent Entities de SoftFluent se veut être une plateforme de développement rapide d’applications avec l’approche « Model-First », mais pas seulement. Daniel Cohen-Zardi, son PDG, précise que la plateforme est là d’une part pour « fabriquer la mise en œuvre grâce à des outils de modélisation mais aussi de gestion des équipes de développement qui favorisent une évolution plus facile des applications développées ». De son côté, un gros acteur, Progress Software, n’est pas en reste dans les solutions de développement rapides dans lesquelles le développement classique orienté RAD (Rollbase) et le développement pour mobiles convergent et se rejoignent dans une nouvelle appellation Cloud qu’est l’aPaaS pour Application Platform as a Service; pour cela, Progress Software a récemment racheté Telerik qui regroupe 1,4 million de développeurs, une solution qui se rapproche de force.com de Salesforce. Et si l’on veut encore ajouter un acteur sur ce secteur en très fort développement qui se veut 100% aPaaS, Simplicité, développée par la société française Simplicité Software « apporte une solution aux professionnels de l’IT en leur donnant la possibilité de répondre aux besoins des métiers en constante évolution, sans être limité par des systèmes en place rigides ou des développements spécifiques longs et risqués. »

Qui fait le travail ?

Le développement rapide d’applications métiers peut être réalisé de la même manière que pour le développement classique. Tout peut être traité en interne, tout peut être pris en charge par une SSII ou bien chaque phase peut être traitée à un moment donné par telle ou telle ressource. Comme dans tout projet, il faut un chef de projet et les délégations adéquates. La DSI sera souvent en première ligne pour les moyennes ou grosses entreprises. Dans le projet Agilab de GDF Suez avec Faveod (voir encadré), la société éditrice de la plateforme a forfaitisé le développement de la version 0 fonctionnelle en 4 mois avec deux développeurs intégrés dans l’équipe de l’éditeur. Le chef de projet interne chez GDF Suez, Xavier Tang, témoigne : « Faveod est une société très dynamique, très réactive par rapport aux demandes, toutes les modifications ont été traitées dans des délais raisonnables, ils ont un bon esprit de collaboration ». Chez RedFabriq (voir encadré), il y a deux activités principales qui se complètent : la société représente la plateforme Xamarin pour la France et vend de la prestation de services en tant que SSII. Leur cœur de métier est le mobile.

En version bêta, windows App Studio est une plateforme en ligne gratuite qui facilite le développement d'applications pour windows et Windows Phone (PC, tablette mobile). Le code généré est ensuite utilisable dans Visual Studio 2,5 millions de développeurs, confirmés ou en herbe, en sont déjà adeptes selon Microsoft.

En version bêta, windows App Studio est une plateforme en ligne gratuite qui facilite le développement d’applications pour windows et Windows Phone (PC, tablette mobile). Le code généré est ensuite utilisable dans Visual Studio 2,5 millions de développeurs, confirmés ou en herbe, en sont déjà adeptes selon Microsoft.

Les développements clés en main

Grande tendance de l’évolution des besoins et, du coup, des offres des plateformes, la possibilité de produire des apps pour tablettes et smartphones en complément des usages classiques qui se retrouvent souvent sous la forme de services Web. Quand RedFabriq propose ce qu’ils appellent la Digital Factory, service clé en main de développement d’applications multiplateformes entièrement responsives capables de gérer des développements rapides pour 150 variantes de clients mobiles, Salesforce intègre la gestion du déploiement d’une application vers tous les mobiles en cliquant une case à l’écran. PCSoft, célèbre éditeur propose quant à lui Windev mobile, spécialisé dans le développement d’applications mobiles multi OS. Chaque plateforme s’attaquant aussi bien à Android qu’IOS, Windows Phone, voire Windows RT. Zaak Chalal, fondateur de RedFabriq précise que « le problème avec les plateformes de développement rapide qui portent les applications sur mobiles, c’est souvent l’adaptation ergonomique et graphique qui pêche, d’où l’idée de la Digital Factory qui prend en compte ces impératifs indispensables aux grands comptes qui adressent notamment des clients particuliers avec leurs applications ».

Cloud ou pas Cloud ?

Quel que soit le modèle de développement rapide envisagé, il est difficile de ne pas avoir à un moment besoin de Cloud pour satisfaire à un besoin. L’ouverture, l’accès et la scalabilité de l’hébergement de l’application sont souvent les moteurs des choix de l’usage d’une partie Cloud. Le ou les types de Cloud employés dépendent directement du principe de fonctionnement de l’application, si elle est exécutée en tant que service sur un serveur ou si elle est exécutée sur un terminal avec pour toutes transactions des échanges de données avec des bases de données hébergées. Comme pour tout usage du Cloud, on retrouve les choix de SaaS, PaaS et IaaS, avec plus ou moins de choix quant aux problèmes de gestion des sécurisations.

A noter, plusieurs plateformes de ce dossier s’appuient sur Visual Studio de Microsoft pour délivrer des outils ouverts à la fois sur un développement d’applications classiques et mobiles via différentes approches.

L’auteur de cet article, Olivier Pavie, est consultant, auteur et conférencier en stratégie numérique d’entreprise et en marketing digital www.opavie.com

Produits et sociétés mentionnées

Editeur Web Solutions Mobile Web
Progress www.telerik.com Telerik plateforme aPaaS en fonction OUI
Salesforce www.force.com Force.com plateforme aPaaS en fonction OUI
Danem www.danem.fr Negos et autres produits, Negos Cloud en Cloud en fonction en fonction
Faveod www.faveod.fr Faveod en fonction OUI
SoftFluent www.softfluent.fr CodeFluent Entities OUI OUI
PCSoft www.pcsoft.fr Webdev, Windev et Windev Mobile, Cloud selon développements OUI en fonction
Simplicite www.simplicite.fr Simplicité plateforme aPaaS OUI en fonction
Xamarin www.xamarin.com Xamarin outil de developpement cross plateformes mobiles OUI NON
RedFabriq www.redfabriq.fr Digital Factory complété par Xamarin
(dont la société est la représentante en France)
OUI en fonction

 

Auteur : Olivier Pavie

Dossier publié dans Solutions IT N°4

Développement rapide d’applications métiers. Gageure ou réalité ?
Notez cet article

RGPD : sensibiliser les collaborateurs

Le nouveau règlement européen sur la protection des données (RGPD) s'appliquera le 25 mai 2018. Conscio Technologies propose un parcours de sensibilisation pour les collaborateurs.

Découvrir le programme de sensibilisation

Sondage

Windows 10 et vous

Voir les résultats

Loading ... Loading ...
Nos derniers dossiers
Témoignages
Juridique
  •  Amende record de l'UE : la contre-offensive judiciaire de Google

    Google a lancé une contre-offensive envers la Commission européenne en déposant un recours contre l'amende…

    > En savoir plus...
Paroles d'experts
Paroles
d'experts
  • Avis d'expert d'Ivanti - Mises en garde avant le Patch Tuesday d’Octobre : il est temps de réviser les stratégies de correctifs

    Ivanti partage dans cet avis d'expert ses prévisions pour le Patch Tuesday d’octobre, dans lesquelles…

    > En savoir plus...
Etudes/Enquêtes
  • En 2021, les tablettes représenteront 28 % des achats en France

    Voici une synthèse d'une étude IDC sortie en juin 2017 sur le marché des PC…

    > En savoir plus...
newsletter
Inscription Newsletter

Restez informé. L’abonnement à la newsletter est gratuit.

> Abonnement

Guide de la cybersécurité 2017-2018

GlobalK_Azure _Skycraper
Agenda
livres blancs
Les Livres
Blancs
  • Communications unifiées : la mobilité et la collaboration au cœur des métiers

    > Voir le livre
  • Cloud hybride : réussir l’externalisation de votre SI en 4 étapes

    > Voir le livre
Global Knowledge_Docker_Skycraper