En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour recueillir vos informations de connexion, collecter des statistiques en vue d'optimiser les fonctionnalités du site et adapter son contenu à vos centres d'intérêt.
En savoir plus et paramétrer les cookies Accepter
Comparateur de logiciels de gestion
Avec notre comparateur en ligne, trouvez en quelques clics la solution à votre besoin
agenda
Agenda
Solutions IT
    Appels d'offres en cours
    • Création de site E-Commerce ( vente de produits de consommables médicaux)
      < 8 000 €
      > En savoir plus
    • Migration de site E-Commerce vers une solution PrestaShop
      Non Communiqué €
      > En savoir plus
    • Migration de site E-Commerce vers une solution PrestaShop
      Non Communiqué €
      > En savoir plus
    Vee24_eNewsletter_May2016_v3

    Dette technique : Java plus coûteux que C++ et Cobol !

    PAN_IDC_pave

    Cast Software a réalisé une enquête très intéressante sur le coût des erreurs de programmation et de la maintenance du code. Le document qui en résulte est accessible gratuitement à partir de ce lien. Il suffit de remplir un formulaire pour y accéder.

    L'enquête a été réalisée sur 745 applications et au total 365 millions de lignes de codes ont été analysées. L'enquête s'est efforcée de recenser des problèmes dus a des problèmes de mauvaises conceptions d'architectures et à des mauvaises pratiques d'écriture du code, et elle introduit le concept de dette technique. Cette dette technique représente le coût requis pour corriger un défaut, qu'il s'agisse d'une faille de sécurité, ou d'un problème de performance, par exemple.

    Ce coût est même chiffré par cette analyse, qui se base sur un taux horaire de 75 dollars. En moyenne, réparer une ligne de code coûte 3,61 dollars. Mais les disparités entre les langages sont grandes et mettent à mal les idées reçues. Ainsi coder en Cobol n'est pas réputé chose particulièrement aisée, alors que Java a toujours été présenté comme un langage « simple » à manier. Cependant, d'après le document, réparer une ligne de code en Cobol ne coûte que 1,26 dollars alors que pour Java EE cela monte 5,42 dollars. Très étonnant encore, C++ réputé extrêmement complexe, piégeux et demandant beaucoup de temps pour coder, fait très bonne figure, et C fait encore mieux. Quand à C# (l'étude dit .NET) son coût est presque aussi élevé que celui de Java. Les mauvaise langues penseront sans doute que c'est parce que C# copie trop bien Java :-)

    Est-ce à dire que les « langages objet à runtime » que sont Java et C# manquent leur objectifs de simplicité et d'efficacité en ce qui concerne le développement ? A voir ces chiffres, on est tenté de le penser. Le document tempère toutefois ces résultats en faisant remarquer que globalement le code Cobol est plus âgé et donc mieux déverminé, et que les programmeurs en Cobol sont eux aussi plus âgés et donc à priori plus expérimentés. Ils coderaient donc mieux et corrigeraient plus vite les problèmes. Alors que, d'après cette étude, s'il y a beaucoup de gens qui font du Java de nos jours, ceux-ci n'ont pas toujours reçu une bonne formation en informatique, ni ne sont encore très expérimentés.

    Ce document est plein de chiffres surprenants. Ainsi C++, qui n'a pas du tout bonne réputation en matière de sécurité ne présente des problèmes à ce niveau que pour 7% des problèmes recensés. C'est moins bien que C, 4%, alors que C++ se veut un langage malgré tout plus sûr. Et en Java, la sécurité, c'est 5% des problèmes. Moins bien que C et presque au nouveau de C++! C# quant à lui affiche un piteux 9%.

    Un document passionnant à lire donc, même s'il est fort dommage qu'il ne s'intéresse pas à des langages qui ont pignon sur Web, comme PHP, Ruby ou bien Python.

    Auteur : Frédéric Mazué

    Notez cet article

    Laisser un commentaire

    Guide pratique Advanced Thread Protection (ATP)

    La marche à suivre pour évaluer et accroître le niveau de Sécurité de votre entreprise

    Lire le livre blanc

    Sondage

    Mégafichier biométrique. Les empreintes digitales numérisées deviennent facultatives.

    Voir les résultats

    Loading ... Loading ...
    Nos derniers dossiers
    Témoignages
    Juridique
    • 5 questions sur le Règlement Européen de Protection des Données Personnelles

      Le règlement européen 2016 / 679 du 27 avril 2016 sur la protection des données…

      > En savoir plus...
    Paroles d'experts
    Paroles
    d'experts
    • DDoS de Dyn : une cyberattaque pourrait-elle couper Internet ?

      Après l’attaque de Dyn, Philippe Humeau, directeur Stratégie du Groupe OT, s’interroge : Internet pourrait-il être…

      > En savoir plus...
    Etudes/Enquêtes
    • Black Friday : week-end noir avec attaques DDos prévues

      Les attaques DDos sont en hausse de 71 % par rapport à l’an dernier, indique…

      > En savoir plus...
    newsletter
    Inscription Newsletter

    Restez informé. L’abonnement à la newsletter est gratuit.

    > Abonnement
    Tessi_Certified Suite_skycrapper
    livres blancs
    Les Livres
    Blancs
    • CENTRES DE SERVICES PARTAGÉS

      > Voir le livre
    • Gouverner à l’ère du numérique : Le guide de la cybersécurité pour les dirigeants d’entreprises

      > Voir le livre
    PAN_IDC_skyscraper