En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour recueillir vos informations de connexion, collecter des statistiques en vue d'optimiser les fonctionnalités du site et adapter son contenu à vos centres d'intérêt.
En savoir plus et paramétrer les cookies Accepter
Comparateur de logiciels de gestion
Avec notre comparateur en ligne, trouvez en quelques clics la solution à votre besoin
agenda
Agenda
Solutions IT
  • 08/11/2016
    Mobility For Business 2016

    Le rendez-vous de toutes les mobilités se déroulera les 8 et 9 novembre à la…

    en détail En détail...
  • 29/09/2016
    Journée de la Transition Numérique eFutura

    Inscrivez-vous dès maintenant à la Journée de la Transition Numérique de eFutura, association professionnelle (gestion,…

    en détail En détail...
Appels d'offres en cours
  • Mise en place d'une plateforme E-learning à la location
    A determiner €
    > En savoir plus
  • Numérisation de documents pour une association de 15 personnes
    A determiner €
    > En savoir plus
  • Création de 4 à 5 modules E-learning pour une agence de formation parisienne
    A determiner €
    > En savoir plus
microsoft_experience16_leaderboard generique 20 09

Dette technique : Java plus coûteux que C++ et Cobol !

Assises 2016_pave

Cast Software a réalisé une enquête très intéressante sur le coût des erreurs de programmation et de la maintenance du code. Le document qui en résulte est accessible gratuitement à partir de ce lien. Il suffit de remplir un formulaire pour y accéder.

L'enquête a été réalisée sur 745 applications et au total 365 millions de lignes de codes ont été analysées. L'enquête s'est efforcée de recenser des problèmes dus a des problèmes de mauvaises conceptions d'architectures et à des mauvaises pratiques d'écriture du code, et elle introduit le concept de dette technique. Cette dette technique représente le coût requis pour corriger un défaut, qu'il s'agisse d'une faille de sécurité, ou d'un problème de performance, par exemple.

Ce coût est même chiffré par cette analyse, qui se base sur un taux horaire de 75 dollars. En moyenne, réparer une ligne de code coûte 3,61 dollars. Mais les disparités entre les langages sont grandes et mettent à mal les idées reçues. Ainsi coder en Cobol n'est pas réputé chose particulièrement aisée, alors que Java a toujours été présenté comme un langage « simple » à manier. Cependant, d'après le document, réparer une ligne de code en Cobol ne coûte que 1,26 dollars alors que pour Java EE cela monte 5,42 dollars. Très étonnant encore, C++ réputé extrêmement complexe, piégeux et demandant beaucoup de temps pour coder, fait très bonne figure, et C fait encore mieux. Quand à C# (l'étude dit .NET) son coût est presque aussi élevé que celui de Java. Les mauvaise langues penseront sans doute que c'est parce que C# copie trop bien Java :-)

Est-ce à dire que les « langages objet à runtime » que sont Java et C# manquent leur objectifs de simplicité et d'efficacité en ce qui concerne le développement ? A voir ces chiffres, on est tenté de le penser. Le document tempère toutefois ces résultats en faisant remarquer que globalement le code Cobol est plus âgé et donc mieux déverminé, et que les programmeurs en Cobol sont eux aussi plus âgés et donc à priori plus expérimentés. Ils coderaient donc mieux et corrigeraient plus vite les problèmes. Alors que, d'après cette étude, s'il y a beaucoup de gens qui font du Java de nos jours, ceux-ci n'ont pas toujours reçu une bonne formation en informatique, ni ne sont encore très expérimentés.

Ce document est plein de chiffres surprenants. Ainsi C++, qui n'a pas du tout bonne réputation en matière de sécurité ne présente des problèmes à ce niveau que pour 7% des problèmes recensés. C'est moins bien que C, 4%, alors que C++ se veut un langage malgré tout plus sûr. Et en Java, la sécurité, c'est 5% des problèmes. Moins bien que C et presque au nouveau de C++! C# quant à lui affiche un piteux 9%.

Un document passionnant à lire donc, même s'il est fort dommage qu'il ne s'intéresse pas à des langages qui ont pignon sur Web, comme PHP, Ruby ou bien Python.

Auteur : Frédéric Mazué

Notez cet article

Laisser un commentaire

La réussite d’un projet ERP relève de la responsabilité de la direction générale

L’implication des directions générales est indispensable

Lire ce livre blanc

Sondage

La sécurité informatique est-elle une priorité, pour votre direction générale?

Voir les résultats

Loading ... Loading ...
Nos derniers dossiers
Témoignages
Juridique
  • NIS : adoption de la directive européenne sur la cybersécurité, harmonisation en vue ?

    Pourquoi une directive sur la cybersécurité ? Quelles sont les nouvelles obligations ? Et que peut-on reprocher…

    > En savoir plus...
Paroles d'experts
Paroles
d'experts
  • Comprendre - Le « edge datacenter » ou datacenter de proximité

    Renaud de Saint Albin, co-fondateur et responsable commercial de MODULE-IT, nous explique l'utilité des datacenters…

    > En savoir plus...
Etudes/Enquêtes
  • Réseaux sociaux : 600 nouveaux comptes frauduleux chaque mois

    Alors que les dépenses publicitaires des entreprises sur les réseaux sociaux devraient atteindre 35,98 milliards de…

    > En savoir plus...
newsletter
Inscription Newsletter

Restez informé. L’abonnement à la newsletter est gratuit.

> Abonnement
Global_MS&Java_skyscrapper
Agenda
livres blancs
Les Livres
Blancs
  • Les Directeurs des Systèmes d’Information n’ont jamais eu autant de défis à relever qu’en cette…

    > Voir le livre
  • Ce livre blanc vous expose les raisons pour lesquelles l’implication des directions générales est indispensable…

    > Voir le livre
CPF_skyscrapper