En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour recueillir vos informations de connexion, collecter des statistiques en vue d'optimiser les fonctionnalités du site et adapter son contenu à vos centres d'intérêt.
En savoir plus et paramétrer les cookies Accepter
Comparateur de logiciels de gestion
Avec notre comparateur en ligne, trouvez en quelques clics la solution à votre besoin
agenda
Agenda
Solutions IT
  • 20/03/2018
    Edition 2018 des salons Solutions RH

    L’édition 2018 du rendez-vous de toute la communauté RH, avec 3 grandes manifestations aura lieu…

    en détail En détail...
  • 21/03/2018
    Cloud Computing World Expo et Solutions Datacenter Management

    La 9ème édition de l’évènement phare du Cloud et des datacenters a lieu les 21…

    en détail En détail...
Appels d'offres en cours
  • Migration d'un site informatif vers un site e-commerce pour une association
    < 2 000 €
    > En savoir plus
  • Création de site Internet vitrine de promoteur marchand de biens immobiliers
    <1000 €
    > En savoir plus
  • Création d'un site vitrine pour une association
    A déterminer €
    > En savoir plus
Global K_Data scientist_leaderboard

Recruter efficacement ne s’improvise pas

31/05/2017 | commentaires 0 commentaire |
NTT secu_Threat Intelligence report_pave

« Quand vous cherchez des gens à recruter, vous devez rechercher trois qualités : l’intégrité, l’intelligence et l’énergie. Et s’ils ne possèdent pas la première, les deux autres vous tueront. ». Cette citation de Warren Buffet met en évidence la nécessité de ne pas se tromper au moment de sélectionner un futur collaborateur.

Recruter la bonne personne

L’erreur de recrutement peut couter très cher à l’entreprise, voire lui être fatale. Elle ne se résume pas seulement en la sélection du mauvais profil : elle s’applique aussi à l’absence de détection d’un bon profil, qui part à la concurrence grignoter vos parts de marché. Le processus de sélection est entouré d’un ensemble de facteurs irrationnels ou émotionnels qui ne manqueront pas de vous faire prendre la mauvaise décision. Recruter la bonne personne nécessite les bonnes méthodes et les bons outils.

La bonne annonce

Un bon recrutement commence par une bonne annonce. Si vous cherchez un peintre en bâtiment confirmé et que vous ne recevez que des CV de jeunes diplômés de l’École nationale supérieure des beaux-arts : votre annonce manque probablement de précision. Définissez bien votre entreprise, la fonction du poste et les compétences minimales attendues. Précisez une fourchette réaliste de salaire. Indiquez ce que l’entreprise attend et ce qu’elle peut apporter à ses salariés.

Les différents types de candidats

Il y a plusieurs types de candidats susceptibles de fausser votre jugement : le charmeur, le désespéré, celui qui maitrise parfaitement les entretiens pour en avoir passé 100, celui qui est bardé de diplômes ou encore celui qui connaît tellement tout qu’il peut même vous dire quelques mots en chinois. A l’inverse, d’autres vous donneront l’impression de perdre votre temps. Nous éviterons bien sûr une dernière catégorie, probablement la plus dangereuse : celles des copains.

L’entretien

Le premier vous fera un véritable show et répondra parfaitement à toutes vos questions, surtout celles préparées par votre service RH. Le second sera hésitant, tombera dans tous les pièges. Interrogé sur ses compétences métier, il sera plein de doutes car plus on avance plus on rencontre de difficultés.

Pensez à mettre en place des QCM

Il est ainsi conseillé de faire passer au minimum 2 QCM, à savoir : les valeurs et le métier. Vous pouvez ensuite poursuivre avec d’autres questionnaires, dans l’objectif de détecter une personnalité, une connaissance des langues, d’évaluer une culture générale, etc. La qualité des réponses dépendra en partie de la qualité des questions. Le questionnaire comptera entre 15 et 20 questions. Il devra progresser peu à peu vers une difficulté croissante. Evitez de poser des questions pièges qui vont éliminer tout le monde : ça n’apporte rien et ça dévalorise inutilement les candidats.

Poser efficacement de bonnes questions grâce au digital

Pour faire passer les QCM, il est très efficace de s’appuyer sur un outil numérique dédié. Cela valorise tout d’abord l’entreprise, en prouvant qu’elle a accompli sa transformation digitale. Cela permet surtout de tester simplement tous vos candidats avec le même questionnaire et de comparer l’ensemble des résultats de manière objective et factuelle.

Le principe est généralement extrêmement simple : le recruteur inscrit le candidat à un ou plusieurs QCM. Ce dernier reçoit un courriel l’orientant vers les tests afin de les passer de la manière la plus simple possible. Une fois le test terminé, le candidat voit sa note s’afficher. Le recruteur la voit également, avec en plus l’ensemble de ses réponses comparées avec celles attendues. Il dispose également du temps qui a été nécessaire au candidat pour répondre à toutes les questions afin de mesurer sa spontanéité. Enfin, il peut comparer sa note à celles des autres candidats.

Bien recruter un candidat passe donc par de nombreuses étapes qui doivent permettre de ne pas se tromper en combinant des données émotionnelles et rationnelles. Il est donc nécessaire de bien structurer sa démarche pour s’entourer de collaborateurs qui pourront se projeter à long terme dans l’entreprise et l’accompagner durablement pour un épanouissement commun.

Par Laurent BODHAINE, Directeur des offres de AIKIS

Recruter efficacement ne s’improvise pas
Notez cet article

Threat Intelligence Report

À travers sa plateforme de cyberveille mondiale, NTT Security analyse 40 % du trafic Internet dans le monde. Découvrez le dernier rapport du centre mondial de cyberveille (Global Threat Intelligence Center) sur l’état des menaces au troisième trimestre 2017

Lire le rapport

Sondage

Noël : quel cadeau High tech pour vous même ou vos proches? (3 choix possibles)

Voir les résultats

Loading ... Loading ...
Nos derniers dossiers
Témoignages
Juridique
  • Les imprimantes sont-elles frappées d’obsolescence programmée ?

    Le 18 septembre dernier, l'association HOP (Halte à l'Obsolescence Programmée) a déposé une plainte contre…

    > En savoir plus...
Paroles d'experts
Paroles
d'experts
  • Cybermenace : "L’hameçonnage franchit un cap avec le détournement d'email", Alexandre Delcayre, Palo Alto

    Alexandre Delcayre, directeur Systems Engineering Europe du Sud, Russie, Israël, et l'Unit42, l'unité de recherches…

    > En savoir plus...
Etudes/Enquêtes
  • La croissance des entreprises IT portée par le RGPD

    Editeurs, sociétés de conseils et de services : la conjoncture est bonne pour 2017, 2018…

    > En savoir plus...
newsletter
Inscription Newsletter

Restez informé. L’abonnement à la newsletter est gratuit.

> Abonnement

Guide de la cybersécurité 2017-2018

BlueMind_Nouvelle version_skycraper
Agenda
livres blancs
Les Livres
Blancs
  • Gestion des accès à privilèges

    > Voir le livre
  • Comment la signature électronique a permis à Salesforce, LinkedIn, et McAfee d’ améliorer leurs performances.

    > Voir le livre
Global K_Data scientist_skycraper