En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour recueillir vos informations de connexion, collecter des statistiques en vue d'optimiser les fonctionnalités du site et adapter son contenu à vos centres d'intérêt.
En savoir plus et paramétrer les cookies Accepter
Comparateur de logiciels de gestion
Avec notre comparateur en ligne, trouvez en quelques clics la solution à votre besoin
agenda
Agenda
Solutions IT
  • 23/01/2018
    FIC 2018

    Pour son 10ème anniversaire, le Forum International de la Cybersécurité (FIC) réunira l’ensemble des acteurs…

    en détail En détail...
  • 20/03/2018
    Edition 2018 des salons Solutions RH

    L’édition 2018 du rendez-vous de toute la communauté RH, avec 3 grandes manifestations aura lieu…

    en détail En détail...
Appels d'offres en cours
  • Création de site Internet pour une société de maintenance
    <1000 €
    > En savoir plus
  • Création d'un site e-commerce pour la vente de stickers et de tee-shirt
    < 1 500 €
    > En savoir plus
  • Refonte d'un site E-commerce pour une société existant depuis 1957
    A déterminer €
    > En savoir plus
Global K_Data scientist_leaderboard

C’est quoi une app mobile réussie ? Créateurs et usagers en désaccord

Schneider_SMARTBUNKER_pavé

A quoi peut servir une application mobile, comment on la construit, comment on l’utilise ? Les professionnels et les particuliers ont de manière surprenante des priorités différentes…

Les deux co-présidents du groupe Open, Guy Mamou Mani, par ailleurs vice-président du Conseil National du Numérique, et Frédéric Sebag présentaient ce matin un baromètre unique en son genre consacré aux applications mobiles (Baromètre des usages mobiles). Réalisée en partenariat avec EBG et Testapic, cette étude confronte l’expérience des utilisateurs et la vision des professionnels. Les stratèges de la mobilité parviennent-ils à identifier les attentes des consommateurs, et à y répondre ensuite ? Telle est la question qu’a mise en avant Frédéric Sebag en présentant ce rapport qui permet de « mesurer et confronter les attentes, obtenir une vision des leviers ». De par son angle, et son ampleur -l’étude a interrogé 1 003 particuliers et 637 professionnels -, elle intéresse tout aussi bien les directions générales, que les directions marketing et les responsables IT. De nombreux points de divergences apparaissent, et invitent pour certains à une remise en question des choix des concepteurs d’applis mobiles.

Innovation pour les utilisateurs, fonction originale et unique pour les pros

A quoi est conditionnée la réussite d’une app ? Le top 3 des réponses est constitué par l’innovation, la fonction originale et la continuité avec les autres canaux, mais l’ordre du podium n’est pas tout à fait le même entre consommateurs et professionnels. Si l’innovation est prioritaire pour les premiers, elle ne se place qu’en troisième position pour les seconds. Pourquoi désinstalle-t-on une application de son smartphone ? Les premiers désinstallent une app avant tout parce qu’elle est trop lente (pour 73,7 % d’entre eux), alors que les pros pensent, eux, que le principal motif de désinstallation est dû à un manque d’intérêt (71 %). La lenteur de l’application n’explique une désinstallation que pour 31,7 % d’entre eux. L’écart de perception est donc très fort. Le caractère trop intrusif des publicités et des notifications est une raison importante de faire passer à la trappe une application pour 65,8 % des consommateurs, alors que les professionnels ne sont que 54,5 % à le penser. Le manque de fiabilité, la consommation de mémoire ou d’espace disque, celle de la batterie, le manque de confiance sur l’utilisation des données, l’ergonomie et le design sont également des motifs plus forts d’insatisfaction chez les utilisateurs que chez les concepteurs d’applis. En ce qui concerne l’ergonomie et le design, même s’ils arrivent dans les derniers motifs de suppression, il faut là aussi noter des écarts importants de perception entre les deux populations. Les particuliers sont 33 % et 25 % à donner respectivement l’ergonomie et le design comme motif de désinstallation, contre un faible 16,3 % et un tout petit 3,6 % pour les pros… De quoi méditer.

étude Open

étude Open – Les motifs de désinstallation

5 notifications par jour pour les uns contre 2 pour les autres

Les professionnels sont frileux sur le sujet des notifications. Ils estiment devoir se limiter à 2 notifications par jour et par application, alors que les consommateurs sont prêts à en recevoir 5 quotidiennement par application, en particulier en provenance des réseaux sociaux, des banques, des médias, des transports et des services publics. Les professionnels auraient misé, eux, sur les réseaux sociaux aussi, mais citent ensuite les médias, les transports, les banques et les petites annonces. Le secteur public n’est cité que par 13,7 % d’entre eux contre 19,3 % pour les particuliers. En ce qui concerne les motifs de désabonnement aux notifications, un consensus relatif s’opère en revanche.

étude Open

étude Open – les notifications acceptées par les utilisateurs

Priorité à la maison connectée contre m-paiement

Une fois encore, le rapport note un désaccord entre les deux populations concernant cette fois les développements futurs. Les usagers s’intéressent à la maison connectée à 61,9 % et aux capacités de réseau à 57,1 % vs 43,3 % et 45,5 %. Les pros parient eux sur le paiement mobile à 71,1 % et les objets connectés (liés à la personne plutôt qu’à la maison) à 56,4 % vs 50,4 % et 46,6 %. Décalage aussi en ce qui concerne les développements concernant les réseaux sociaux En revanche sur la détection de proximité (via des beacons, par exemple), les nouveautés impulsées par les géants du secteur (type Google ou Apple), la géolocalisation à l’intérieur, ils sont d’accord.

Cette étude a vocation à être reconduite chaque année, et il sera intéressant de noter les évolutions.

Auteur : Juliette Paoli

C’est quoi une app mobile réussie ? Créateurs et usagers en désaccord
Notez cet article

Laisser un commentaire

Threat Intelligence Report

À travers sa plateforme de cyberveille mondiale, NTT Security analyse 40 % du trafic Internet dans le monde. Découvrez le dernier rapport du centre mondial de cyberveille (Global Threat Intelligence Center) sur l’état des menaces au troisième trimestre 2017

Lire le rapport

Sondage

Noël : quel cadeau High tech pour vous même ou vos proches? (3 choix possibles)

Voir les résultats

Loading ... Loading ...
Nos derniers dossiers
Témoignages
Juridique
  • Amazon : Bruxelle veut mettre au pas le géant américain - 250 M € à rembourser

    Bruxelles inflige aujourd'hui une amende de plusieurs centaines de millions d'euros à Amazon, alors que…

    > En savoir plus...
Paroles d'experts
Paroles
d'experts
  • Expertise - Quel est l’impact du RGPD pour les technologies Blockchain ?

    Les « mineurs » de Bitcoin pourraient-ils être considérés comme des « processeurs de données » traitant…

    > En savoir plus...
Etudes/Enquêtes
  • Edition, conseil, services : une croissance record de 3,4 %

    Le Syntec Numérique a livré ses chiffres pour 2017 et 2018. Editeurs, sociétés de conseils…

    > En savoir plus...
newsletter
Inscription Newsletter

Restez informé. L’abonnement à la newsletter est gratuit.

> Abonnement

Guide de la cybersécurité 2017-2018

BlueMind_Nouvelle version_skycraper
Agenda
livres blancs
Les Livres
Blancs
  • Cloud hybride : réussir l’externalisation de votre SI en 4 étapes

    > Voir le livre
  • Préparation au règlement général sur la protection des données (RGPD)

    > Voir le livre
Global K_Data scientist_skycraper