En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour recueillir vos informations de connexion, collecter des statistiques en vue d'optimiser les fonctionnalités du site et adapter son contenu à vos centres d'intérêt.
En savoir plus et paramétrer les cookies Accepter
Comparateur de logiciels de gestion
Avec notre comparateur en ligne, trouvez en quelques clics la solution à votre besoin
agenda
Agenda
Solutions IT
  • 03/07/2017
    Cloud Week 2017

    La Cloud Week 2017 se déroule du 3 au 7 juillet 2017 dans différents lieux…

    en détail En détail...
Kaspersky_true-cybersecurity_leaderboard

BagDrop : Libre-service pour la remise des bagages

25/11/2010 | commentaires 0 commentaire
ITrust_SOC_pave

Prestataire : InterSystems
Origine : Nouveau
Nom de la société cliente : BagDrop
Catégorie Métier : Transports
Type(s) de projet : Bases de données, Business Intelligence, Mobile, Sécurité, Stockage
Réalisation : Prestataire
Date de mise en service : 01/09/2010
Actions effectuées : Graphisme

Logiciel

Nom : InterSystems Caché

BagDrop, une organisation internationale a développé une machine pour délivrer les bagages en libre-service. Cette forme d'automatisation s'adapte parfaitement à la vente de tickets en ligne des compagnies aériennes. Il suffit de placer la valise dans l'ouverture, de scanner la carte d'embarquement, d'enrouler l'étiquette autour de la poignée et le bagage trouve alors son chemin jusqu'à l'avion.

Besoins

Expérience des passagers et réduction des coûtsLes appareils BagDrop sont équipés d'une série de scanners et de capteurs qui permettent aux passagers de s'enregistrer de manière autonome en toute sécurité. Les agents présents pour aider les voyageurs suivent à distance via un PDA le déroulement des enregistrements auprès des appareils. Ils reçoivent de cette manière les messages des machines et peuvent intervenir directement. Une fois le bagage accepté, il est 'transmis' au système de traitement des bagages régulier. Le BagDrop fait alors partir la valise ou le sac dans la position la plus stable. Lorsque les voyageurs enregistrent plusieurs bagages, ceux-ci restent alors ensemble dans le transport. En cas de poids excédentaire, le passager peut effectuer un paiement, une transaction également automatique. La machine BagDrop lit les cartes de crédit et de débit. Ces terminaux permettent en outre de sélectionner une catégorie supérieure ou de demander davantage d'espace pour les jambes ou encore d'acheter un accès aux salons de la compagnie. Il est en outre intéressant de placer des appareils BagDrop en dehors des terminaux, par exemple dans les parkings ou dans les hôtels à proximité de l'aéroport ou dans les gares. Les passagers pourraient alors très rapidement débarrassés du souci de leurs bagages. Il suffirait alors d'élargir la logistique avec des transports fréquents vers l'aéroport depuis les différents appareils. Ce système de remise des bagages est déjà conforme à la législation internationale qui prévoit une correspondance entre les passagers et leurs bagages. Les différents processus de la chaîne logistique seront considérablement améliorés au niveau des informations. Tableaux de bord et CUPPS : le logiciel derrière la mécatroniqueAu centre de la solution BagDrop réside un processus optimisé. Les appareils Bagdrop constituent en outre la combinaison ultime de génie mécanique et électronique dont les fonctionnalités sont gérées par logiciel. Il s'agit d'un processus continu de mesure, de contrôle et d'enregistrement, technique et opérationnel. BagDrop a développé sa propre plate-forme sur base de la dernière norme de l'association du transport aérien international (IATA) appelée CUPPS (Common Use Passenger Processing System). Tous les processus et données technique sont soigneusement consignés. Les informations personnelles ne le sont pas, afin de garantir le respect de la vie privée. Au niveau de la base de données, les développeurs de l'appareil ont opté pour Caché d'InterSystems. Ce système n'occupe que très peu des ressources système disponibles, demande peu d'entretien et se prête parfaitement, vu son orientation objet, au stockage de diverses sortes de données. L'orientation objet permet en outre aux bases de données de travailler plus rapidement que lorsque les données sont stockées dans un environnement SQL. Les informations de la base de données sont extraites à l'aide d'une application Business Intelligence (BI) sous la forme de tableaux de bord qui donnent un aperçu direct à toutes les personnes concernées comme les compagnies aériennes, les exploitants d'aéroport et les agents de sécurité de la situation actuelle dans le traitement des bagages (nombre de passagers, nombre de bagages, destinations, paiements). Les premiers tableaux de bord ont été développés par le partenaire d'InterSystems Voltaire de Baarn à l'aide de l'outil BI DeepSee. Il s'agit d'une application de BI opérationnelle effectuant un zoom en temps réel sur les données opérationnelles. L'organisation BagDrop peut facilement faire correspondre les tableaux de bord des appareils aux souhaits des différents partenaires de l'aéroport.

Notez cet article

Laisser un commentaire

CyberSécurité dans le secteur Santé

Près de 90 % des organisations de santé ont été victimes d'un piratage au cours des 2 dernières années. Comment protéger les données sensibles des patients ?

Lire le livre blanc

Sondage

Attaques cyber: les DSI prennent-elles trop de temps pour mettre en place les mises à jour Windows ?

Voir les résultats

Loading ... Loading ...
Nos derniers dossiers
Témoignages
Juridique
  • Juridique - Focus sur le Délégué à la Protection de Données : Qui ? Pourquoi faire ? Quelles responsabilités ?

    Laurent Badiane, avocat associé, et Charlotte de Dreuzy, avocate du département IP/IT du cabinet KGA Avocats,…

    > En savoir plus...
Paroles d'experts
Paroles
d'experts
  • La saturation d’alertes des solutions de protection : un casse-tête pour les pros de la sécurité

    Saturés, 31,9 % des professionnels de la sécurité déclarent ignorer les alertes de sécurité. Comment…

    > En savoir plus...
Etudes/Enquêtes
  • Comment les entreprises françaises gèrent les incidents de sécurité ?

    Face aux alertes de sécurité, 2 à 3 personnes sont nécessaires pour réaliser des enquêtes…

    > En savoir plus...
newsletter
Inscription Newsletter

Restez informé. L’abonnement à la newsletter est gratuit.

> Abonnement
GlobalK_Cloud_Skycraper
Agenda
livres blancs
Les Livres
Blancs
Kaspersky_true-cybersecurity_skycraper