En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour recueillir vos informations de connexion, collecter des statistiques en vue d'optimiser les fonctionnalités du site et adapter son contenu à vos centres d'intérêt.
En savoir plus et paramétrer les cookies Accepter
Comparateur de logiciels de gestion
Avec notre comparateur en ligne, trouvez en quelques clics la solution à votre besoin
agenda
Agenda
Solutions IT
  • 26/09/2017
    Salons Solutions 2017

    Les Salons Solutions - ERP, CRM, BI et Big Data, E-achats, Demat', Serveurs & Applications…

    en détail En détail...
  • 04/10/2017
    Convention USF 2017

    L'événement annuel de référence de l’ensemble de l’écosystème SAP français aura lieu cette année les…

    en détail En détail...
kaspersky_attaques ciblees_leaderboard

Accéder aux performances des baies Flash

Salon Solutions_Septembre17_pave
stockage-cloud_Bande

Parmi les grandes entreprises, plus d’une sur deux ont déployé l’an passé des serveurs et des baies de stockage compatibles avec la technologie Flash, vecteur de transformation du datacenter.

La Flash permet aux grandes entreprises de gérer davantage de charges applicatives et d’offrir une bouffée d’oxygène aux entrées-sorties. En effet, les workloads (VM, application et données comprises) sont de plus en plus nombreuses par serveur physique. Le marché mondial des baies Flash a atteint 11,3 milliards de dollars en 2014, selon une évaluation récente d’IDC. Le cabinet américain prévoit que 80 % des périphériques de stockage livrés cette année seront compatibles avec la technologie Flash, véritable vecteur de transformation du datacenter.

La démocratisation du stockage à base de disques SSD (Solid State Drive) se confirme. Ces disques électroniques retiennent des mémoires à semi-conducteurs à l’état statique, c’est-à-dire sans aucune pièce en mouvement. Il en résulte un délai de latence quasi-nul, une consommation d’énergie très faible et des performances inégalées. Ces grosses ‘clés USB’ s’installent dans une baie dédiée ou bien au plus près du bus PCI Express du serveur ; elles offrent alors un débit allant jusqu’à 32 Gb/s, trois fois supérieur à celui de l’interface réseau Ethernet 10 Gbps.

SolidFire fournit des plateformes de stockage Flash

SolidFire fournit des plateformes de stockage Flash

De telles caractéristiques forment une opportunité, pour les acteurs historiques du stockage en quête de relais de croissance. D’une part, ils peuvent préserver leurs parts de marché, face à une kyrielle de nouveaux entrants tels Nimble Storage, Pure Storage, Sandisk ou SolidFire. Et d’autre part, ils voient les fonctions haut de gamme descendre progressivement sur les baies destinées au marché des ETI (entreprises de taille intermédiaire). Les plus puissants comme Dell, EMC, Hitachi, HP, IBM ou NetApp y voient une vraie planche de salut. C’est que la Flash s’avère capable de réduire le coût au Gigaoctet stocké, notamment lorsqu’elle est associée à de bons algorithmes de déduplication et de compression de fichiers.

Selon Eric Burgener, directeur des recherches sur les systèmes de stockage chez IDC, “les fournisseurs qui rencontreront le plus de succès seront ceux qui parviendront à proposer une transition douce du modèle d’application dédiée, traditionnel, vers une consolidation mêlant toutes les charges applicatives.”

En effet, un même centre de données doit gérer plusieurs approches de stockage, en fonction des applications et de la qualité de services à délivrer aux divers groupes d’utilisateurs et clients. Or ces objectifs de niveaux de services sont maintenant pris en compte, progressivement, dans les solutions de stockage du milieu et du haut de gamme.

« De nouvelles architectures placent le stockage Cloud, évolutif sans interrompre la production, à la portée des entreprises. »

John Rollason, directeur marketing international de SolidFire

Moderniser l’infrastructure sans la compliquer

La performance des entrées-sorties devient plus cruciale à mesure qu’on déploie plusieurs dizaines de charges applicatives par serveur physique, confirme Yacine Kheddache, directeur technique de l’intégrateur Alyseo : “Il faut savoir borner les usages, gérer l’infrastructure de bout-en-bout, pour ne plus la subir. Il s’agit de garantir qu’une VM aura bien le nombre d’IOPS (entrées-sorties par seconde) nécessaire. C’est pourquoi nous préférons dissocier le stockage du calcul et ajouter des nœuds matériels distincts en fonction du type de VM et des choix applicatifs”. Les configurations recommandées aux hébergeurs par Alyseo, retiennent jusqu’à 256 Go de Ram par hyperviseur avec un stockage évolutif, composé de briques de quatre nœuds, distribué à grande échelle pour délivrer jusqu’à 3,6 Peta-octets de données. Cette approche flexible s’oppose à l’hyperconvergence des modèles Nutanix ou Simplivity qui convient mieux aux usages de petites VM similaires.

Ne pas investir plus que nécessaire

Toute la difficulté de la DSI revient à planifier ses capacités à venir, sans investir plus que nécessaire. L’équipementier SolidFire, retenu par Alyseo, y parvient via une gestion de la qualité des services de stockage intégrée aux environnements VMware, OpenStack et CloudStack. Exit la redondance de disques RAID : une répartition sur plusieurs serveurs la remplace désormais. La recopie automatique des données est organisée sur l’ensemble des nœuds de stockage pour parer à toute panne du matériel, ce qui ne dédouane pas de faire des sauvegardes pour autant. Les performances globales deviennent prédictives, la volumétrie en mode bloc étant associée à un “data store” ou à une VM. Bref, l’application critique de l’entreprise va exploiter toute la bande passante dont elle aura besoin tandis que les autres services se partageront le reste de bande passante disponible. Du côté des interfaces réseaux, le Gigabit Ethernet est supplanté massivement par le 10 GbE et les premières implémentations en 40 GbE apparaissent. “Le principal avantage consiste à simplifier l’exploitation, à mutualiser l’administration du stockage et du réseau, sans avoir à recourir à une équipe dédiée pour gérer un SAN Fibre Channel”, conclut-il.

 

Auteur : Olivier Bouzereau

Accéder aux performances des baies Flash
Notez cet article

Formations Cloud Computing

Les services IT ont plus que jamais besoin de formations pour soutenir leurs processus d’amélioration continue et de performance. Global Knowledge offre un vaste catalogue de formations Cloud.

Plus d’info

Sondage

Windows 10 et vous

Voir les résultats

Loading ... Loading ...
Nos derniers dossiers
Témoignages
Juridique
  • Apple attaque Qualcomm l'accusant de surfacturer des milliards de dollars sur des licences de brevets

    Apple a porté de nouvelles attaques contre le fournisseur informatique Qualcomm, l'accusant de faire payer…

    > En savoir plus...
Paroles d'experts
Paroles
d'experts
  • Quatre conseils avisés pour un été en toute sécurité

    Christophe Auberger, directeur technique France, Fortinet, propose quatre bonnes pratiques de cybersécurité à adopter pour…

    > En savoir plus...
Etudes/Enquêtes
  • Navigateurs Internet : Google Chrome écrase la concurrence

    Google Chrome tient le haut du pavé avec ses 51,6% de parts de marché mondiales.…

    > En savoir plus...
newsletter
Inscription Newsletter

Restez informé. L’abonnement à la newsletter est gratuit.

> Abonnement
elo_processus pointe_skyscraper
Agenda
livres blancs
Les Livres
Blancs
  • Guide du Service Management pour le DSI à l’ère mobile

    > Voir le livre
  • SECTEUR DE LA SANTÉ : VOTRE MISSION EST-ELLE IMPIRATABLE ?

    > Voir le livre
elo_processus pointe_skyscraper