En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour recueillir vos informations de connexion, collecter des statistiques en vue d'optimiser les fonctionnalités du site et adapter son contenu à vos centres d'intérêt.
En savoir plus et paramétrer les cookies Accepter
Comparateur de logiciels de gestion
Avec notre comparateur en ligne, trouvez en quelques clics la solution à votre besoin
agenda
Agenda
Solutions IT
  • 20/03/2018
    Edition 2018 des salons Solutions RH

    L’édition 2018 du rendez-vous de toute la communauté RH, avec 3 grandes manifestations aura lieu…

    en détail En détail...
  • 20/03/2018
    Mobility Meetings, toutes les solutions mobiles

    Lancement d’un nouveau salon Mobility Meetings, qui aura lieu à Cannes les 20, 21 et…

    en détail En détail...
Appels d'offres en cours
  • Designer de produits grand public
    A déterminer €
    > En savoir plus
  • Assistance à maîtrise d'ouvrage pour une société de transport
    < 7 000 €
    > En savoir plus
  • Création Site de réservation pour une entreprise de transport de personnes
    <2000 €
    > En savoir plus
EBRC_Trust 2017_leaderboard

27 points de contrôle avant de numériser

ITrust_SOC_pave

“Dans ses grands principes, cette fraude se manifeste de manière assez identique à la fraude sur documents papier, c’est-à-dire création et usage de faux, falsification et altération de documents, vol et détournement”, développe de son côté Eric Jamet, directeur marketing et communication de Tessi documents services, “Ces fraudes concernent principalement les documents financiers, documents contractuels et justificatifs associés. Ainsi par exemple, la fraude sur les factures, KBis, RIB, bulletins de paie, cartes d’identité, etc. représente un risque se chiffrant en centaines de millions d’euros, rien que pour le secteur bancaire (dossier de crédit, leasing, etc.). Les outils technologiques à disposition des utilisateurs et sources de leur productivité (outils bureautiques, scanners, supports de stockage mobiles, etc.) constituent potentiellement un facteur de risque important en matière de création de faux si leur utilisation n’est pas pilotée. Quant à la falsification et altération des documents, le facteur de risque le plus important réside avant tout sur les documents physiques mis à disposition pour dématérialisation, lorsque les documents remis ne sont pas les originaux (copie de justificatifs d’identité, etc.). C’est d’ailleurs le principal risque qui existe, puisque l’étape de numérisation s’accompagne généralement aujourd’hui de l’apposition d’une empreinte, garantissant l’intégrité du document scanné (et potentiellement sa vérification amont). C’est ce constat qui a poussé l’un de nos clients bancaires à établir et nous demander la vérification de 27 points de contrôle, avant l’étape de dématérialisation”. Eric Jamet évoque ici la gestion des dossiers de crédit et fait notamment référence à la complétude des documents adressés, à la conformité de ces documents (cohérence des informations sur chaque pièce : même nom, même orthographe, etc.), à la validité des pièces justificatives, au contrôle de présence et de conformité de signature ou encore au contrôle de cohérence des informations par rapport à des référentiels clients dans le SI de l’entreprise.

27 points de contrôle avant de numériser
Notez cet article

Laisser un commentaire

GDPR VS ISO

L’apport de la gestion des accès à privilèges (PAM) à la conformité réglementaire.Une cartographie comparative. Lire le livre blanc

Lire le livre blanc

Sondage

RGPD : ETES-VOUS PRÊT ? Le Règlement Général sur la Protection des Données entre en application le 25 mai 2018.

Voir les résultats

Loading ... Loading ...
Nos derniers dossiers
Témoignages
Juridique
  • APPLE BAISSE DE 50 DOLLARS LE PRIX DE LA BATTERIE DE L'IPHONE

    Après la révélation du bridage caché des des iPhone 6, 6S et SE, Apple a…

    > En savoir plus...
Paroles d'experts
Paroles
d'experts
  • Shadow IT et RGPD : le CASB, un "sas protecteur entre Cloud et utilisateurs", Joël Mollo, Skyhigh

    L’utilisation par les employés de services Cloud non validés par leur direction informatique représente un…

    > En savoir plus...
Etudes/Enquêtes
  • 1 milliard d’attaques malveillantes en ligne en 2017, selon Kaspersky

    En 2017, Kaspersky a détecté plus d’1 milliard d’attaques malveillantes en ligne. Le chiffre est…

    > En savoir plus...
newsletter
Inscription Newsletter

Restez informé. L’abonnement à la newsletter est gratuit.

> Abonnement

Guide de la cybersécurité 2017-2018

Bomgar_Cybersecurity_skycraper
Agenda
livres blancs
Les Livres
Blancs
Arcaneo_Congres DSI 2018_skycraper