En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour recueillir vos informations de connexion, collecter des statistiques en vue d'optimiser les fonctionnalités du site et adapter son contenu à vos centres d'intérêt.
En savoir plus et paramétrer les cookies Accepter
Comparateur de logiciels de gestion
Avec notre comparateur en ligne, trouvez en quelques clics la solution à votre besoin
agenda
Agenda
Solutions IT
  • 29/03/2017
    Documation 2017, les 29 et 30 mars

    Documation 2017 fera la part belle au « Digital Workplace »,selon l’angle de la sécurité, de la mobilité, du…

    en détail En détail...
Appels d'offres en cours
  • Migration d'un site Vitrine vers E-Commerce pour une société monégasque
    < 3 000 €
    > En savoir plus
  • Formation CRM Dolibarr pour 2 personnes
    A déterminer €
    > En savoir plus
  • Montée en version d'un site E-commerce Prestashop
    <1000 €
    > En savoir plus
Data4_Mars 2017_Leaderboard 1 v2

Affaire du droit d'auteur : Oracle débouté

BlueMind_Nouvelle version_pave

Si lors d'un premier jugement en demi-teinte Google n'avait été condamné qu'à une amende de 150 000 dollars pour avoir viol les droits d'auteur sur le langage Java détenus par Oracle, cette fois les choses sont claires. Google n'est pas coupable de violation de droits d'auteur aux yeux de la justice américaine.

Dans ce deuxième jugement, il en a été tout autrement. Non seulement le jury a estimé à l'unanimité que Google est non coupable, mais le juge qui est développeur lui-même, n'a pas mâché ses mots.

Pour lui, c'est plutôt Oracle qui est coupable de « demande hyper extême« . « En aucune manière la loi ne devrait permettre le versement de millions de dollars pour rangeCheck  et une décompilation« .

rangeCheck est une fonction très simple que le juge s'est déclaré capable d'écrire lui-même. Si simple que l'accusation de copie de 9 lignes de code ne peut être retenue.

« Ce serait le summum du ridicule si, pour ces 9 lignes, vous obteniez des centaines de millions de dollars [...] la justice ne fonctionne pas de cette manière« .

Auteur : Frédéric Mazué

Notez cet article

Laisser un commentaire

MIEUX GÉRER VOS DONNÉES ARCHIVÉES

Saurez-vous identifier et restaurer des données rapidement en réponse aux demandes d’audit ou de litige ? Petit-déjeuner /Conférence - Iron Mountain -7 mars 2017 , Hôtel Le Meurice Paris

Info & inscription

Sondage

Vos projets Démat et GED en 2017

Voir les résultats

Loading ... Loading ...
Nos derniers dossiers
Témoignages
Juridique
  • Privacy Shield : la CNIL a toujours des interrogations sur la collecte de masse d'informations

    Depuis la fin de l'accord Safe Harbor, tous les échanges de données entre l'Europe est…

    > En savoir plus...
Paroles d'experts
Paroles
d'experts
  • La lettre recommandée électronique, un contexte réglementaire clarifié, mais…

    Par Valérie Bastide et Philippe Coulais, membres du Mail Quality Club   Le décret du…

    > En savoir plus...
Etudes/Enquêtes
  • La sécurité des objets connectés pointée du doigt au Mobile World Congress de Barcelone

    Au Mobile World Congress 2017 qui se tient à Barcelone, on s'interroge sur la sécurité…

    > En savoir plus...
newsletter
Inscription Newsletter

Restez informé. L’abonnement à la newsletter est gratuit.

> Abonnement
Paessler_TREX_skycraper
Agenda
livres blancs
Les Livres
Blancs
  • Déploiement de petites salles serveurs et de micro-datacenters

    > Voir le livre
  • Etes-vous en conformité avec les nouvelles règles européennes et l’ « état de l’art »…

    > Voir le livre
BlueMind_Nouvelle version_skycraper