En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour recueillir vos informations de connexion, collecter des statistiques en vue d'optimiser les fonctionnalités du site et adapter son contenu à vos centres d'intérêt.
En savoir plus et paramétrer les cookies Accepter
Comparateur de logiciels de gestion
Avec notre comparateur en ligne, trouvez en quelques clics la solution à votre besoin
agenda
Agenda
Solutions IT
  • 03/07/2017
    Cloud Week 2017

    La Cloud Week 2017 se déroule du 3 au 7 juillet 2017 dans différents lieux…

    en détail En détail...
  • 26/06/2017
    OW2con’17

    OW2 anime une communauté open source mondiale dédiée à l'essor de logiciels libres et un…

    en détail En détail...
Appels d'offres en cours
  • Site Vitrine Internet avec téléchargement de documents
    <2000 €
    > En savoir plus
  • Création d'un logo et réalisation d'un packaging pour une société spécialisée dans la rééducation
    A déterminer €
    > En savoir plus
  • CRM logiciel client pour une société spécialisée dans la traduction
    A déterminer €
    > En savoir plus
Kaspersky_true-cybersecurity_leaderboard

Affaire du droit d'auteur : Oracle débouté

GlobalK_Nutanix_pavé

Si lors d'un premier jugement en demi-teinte Google n'avait été condamné qu'à une amende de 150 000 dollars pour avoir viol les droits d'auteur sur le langage Java détenus par Oracle, cette fois les choses sont claires. Google n'est pas coupable de violation de droits d'auteur aux yeux de la justice américaine.

Dans ce deuxième jugement, il en a été tout autrement. Non seulement le jury a estimé à l'unanimité que Google est non coupable, mais le juge qui est développeur lui-même, n'a pas mâché ses mots.

Pour lui, c'est plutôt Oracle qui est coupable de « demande hyper extême« . « En aucune manière la loi ne devrait permettre le versement de millions de dollars pour rangeCheck  et une décompilation« .

rangeCheck est une fonction très simple que le juge s'est déclaré capable d'écrire lui-même. Si simple que l'accusation de copie de 9 lignes de code ne peut être retenue.

« Ce serait le summum du ridicule si, pour ces 9 lignes, vous obteniez des centaines de millions de dollars [...] la justice ne fonctionne pas de cette manière« .

Auteur : Frédéric Mazué

Notez cet article

Laisser un commentaire

CyberSécurité dans le secteur Santé

Près de 90 % des organisations de santé ont été victimes d'un piratage au cours des 2 dernières années. Comment protéger les données sensibles des patients ?

Lire le livre blanc

Sondage

Attaques cyber: les DSI prennent-elles trop de temps pour mettre en place les mises à jour Windows ?

Voir les résultats

Loading ... Loading ...
Nos derniers dossiers
Témoignages
Juridique
  • Juridique - RGPD : les précisons apportées par le G 29 sur les analyses d’impact

    Le G9, groupe des « CNIL » européennes, a publié des lignes directrices qui constituent des outils…

    > En savoir plus...
Paroles d'experts
Paroles
d'experts
  • Tribune - Le digital learning, pilier du télétravail

    Comment l'entreprise peut soutenir les salariés, afin qu'ils puissent, en toute autonomie, maîtriser les différents…

    > En savoir plus...
Etudes/Enquêtes
  • Classements GSL 100 France : les entreprises des services Internet en forte croissance

    Où en sont les principales entreprises de la French Tech dans les secteurs de l'édition…

    > En savoir plus...
newsletter
Inscription Newsletter

Restez informé. L’abonnement à la newsletter est gratuit.

> Abonnement
GlobalK_Cloud_Skycraper
Agenda
livres blancs
Les Livres
Blancs
  • Communications Unifiées : Misez sur l'hybride !

    > Voir le livre
  • Un contrat électronique fait économiser 50% du coût d'un contrat papier et améliore la validité…

    > Voir le livre
GlobalK_Cloud_Skycraper