En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour recueillir vos informations de connexion, collecter des statistiques en vue d'optimiser les fonctionnalités du site et adapter son contenu à vos centres d'intérêt.
En savoir plus et paramétrer les cookies Accepter
Comparateur de logiciels de gestion
Avec notre comparateur en ligne, trouvez en quelques clics la solution à votre besoin
agenda
Agenda
Solutions IT
  • 23/01/2018
    FIC 2018

    Pour son 10ème anniversaire, le Forum International de la Cybersécurité (FIC) réunira l’ensemble des acteurs…

    en détail En détail...
  • 06/12/2017
    Paris Open Source Summit

    Paris Open Source Summit, premier événement européen libre et open source, est le fruit de…

    en détail En détail...
Appels d'offres en cours
  • Création d'un site e-commerce pour la vente d’accessoires tendances
    < 5 000 €
    > En savoir plus
  • Création d'un site de réservation pour une infirmière
    < 1 000 €
    > En savoir plus
  • Création d'un site e-commerce pour une librairie
    A déterminer €
    > En savoir plus
BlueMind_Nouvelle version_leaderboard animée

9.6% d'informaticiens au chômage : en finir avec le mythe de la pénurie d'informaticiens !

27/06/2013 | commentaires 0 commentaire | Emploi
BlueMind_Nouvelle version_pave

Alors que les chiffres du chômage de mai 2013 viennent d'être publiés et que le débat ressurgit sur les « offres d’emploi non pourvues », le MUNCI vient de valider avec la Dares (Ministère du Travail) que le taux de chômage moyen dans nos professions de l’IT (Informatique-Télécoms) se situait au moins de décembre 2012 entre 7.8% (CAT. A) ET 9.6% (CAT. ABC) avec au total 57.000 demandeurs d'emploi dans nos métiers (base : 590 000 informaticiens) toutes qualifications confondues, ce qui remet largement en cause le mythe odieux (dixit le MUNCI) de la « pénurie d'informaticiens » en France, un mythe que nous dénonçons déjà depuis plusieurs années et qui porte un réel préjudice moral aux chômeurs de nos professions dont le nombre était en réalité notoirement sous-évalué à ce jour…

Les difficultés de recrutement dans l'informatique sont pourtant une réalité … qu'il convient de relativiser fortement au vu des constats suivants, établis par le MUNCI :

– Le marché du travail informatique est un marché de compétences extrêmement diversifié, spécialisé et évolutif qui concerne non pas une poignée de métiers et de qualifications mais plus d’une centaine de métiers différents et plus d'un millier de qualifications différentes (ce qui le distingue des autres « métiers en tension »)…

De surcroît, nos emplois sont toujours plus externalisés vers des sociétés de prestation de services (SSII/SICT) qui recrutent essentiellement sur mission et qui recherchent donc des profils sur mesure adaptés aux projets sous-traités par les clients.

Conséquence : il existe nécessairement une relative inadéquation de compétences entre l’offre et la demande qui s’observe plus particulièrement sur certains métiers émergents.

– Le modèle socio-économique de l’industrie du numérique repose toujours plus sur le jeunisme : la réduction des coûts salariaux, particulièrement forte dans le secteur du numérique, entraine en effet un « jeunisme effréné » dans les processus de recrutement d'informaticiens (principalement par les SSII/SICT) qui conduit au chômage un nombre croissant de quadras/quinquas : selon l’Apec, 70% des recrutements d'informaticiens portent désormais sur des candidats bac+5 ayant moins de 6 ans d'expérience !

Conséquence : notre secteur est celui dont le taux de +50ans est le plus faible de toute l'économie (seulement 16%) en raison de la très forte discrimination sur le critère d’âge. 

Ex. IBM 700 emplois d’anciens salariés supprimés d’un côté… 200 jeunes diplômés recrutés de l’autre.

– Plusieurs rapports publics déplorent le déficit de RSE, de formations et de GPEC dans les entreprises du numérique.

Exemples : l’étude de Pôle Emploi sur les métiers de l’informatique (déc. 2011) relativise pour cette raison les tensions sur notre marché du travail.

De même, dans son rapport 2012, le Comité stratégique de la Filière Numérique insiste particulièrement sur les progrès à accomplir dans le secteur en matière de GPEC et de RSE.

Les autres raisons qui expliquent les difficultés de recrutement dans l’IT sont principalement :

– le manque d’attractivité des principaux employeurs du secteur, à savoir les SSII/SICT (mauvaise image due principalement à des problèmes de management, de GRH et de conditions de travail) qui reçoivent donc logiquement beaucoup moins de candidatures que les entreprises utilisatrices (industrie, banque/finances, administrations…etc).

– les salaires modérés dans le secteur et très souvent bloqués au-delà de 5 à 10 ans d’expérience (en raison notamment des pressions tarifaires des clients) comme le montrent notamment les études annuelles de l’Apec et du Cnisf qui font référence

– le nombre croissant d’informaticiens exerçant en freelance (autant de candidats en moins pour les employeurs et les cabinets de recrutement…)

– la complexification croissante du sourcing pour les employeurs (nombreux canaux de recrutement…)

Pour le MUNCI, il n’est absolument pas démontré que le volume de jeunes diplômés formés aux STIC est insuffisant pour combler la demande du marché, ce volume étant en effet supérieur aux créations d’emploi dans le secteur (seulement 6000 en 2012)…

Néanmoins des adaptations s’imposent sur le plan de la formation (essentiellement continue).

Le MUNCI fait remarquer que par ailleurs signaler que le volume des offres d’emploi dans l’informatique est totalement déphasé de la réalité pour des raisons spécifiques à notre secteur (…) : 4 offres sur 5 ne correspondent en effet à aucun poste réellement disponible !

(ce phénomène a été très bien analysé dans l’étude APEC 2006 : « SSII, le trompe l’œil de l’effet pénurie »)

 

En réalité, toujours selon le MUNCI, nos employeurs craignent par-dessus tout le plein emploi et ses difficultés de recrutement car c’est contraire à la flexibilité, entraine des dépenses de formation et favorise  le rattrapage des salaires : un marché du travail proche de l’équilibre est forcément un marché… pénurique !

De surcroît, exagérer les difficultés de recrutement a toujours été un moyen de renchérir le coût des prestations auprès des clients mais aussi de mieux légitimer le recours à l’offshoring (délocalisations de services informatiques, centres d’appel & BPO) et à l’immigration économique depuis les pays à bas coûts… souvent synonymes de dumping social, réduction des coûts oblige !

« Dans l’immédiat, nous voulons exprimer notre colère quand nous entendons notre ministre Mme FIORASO expliquer « qu’il manque 7000 informaticiens en France », sans parler du buzz médiatique autour de l’école (ou plutôt de « l’usine à développeurs »…) 42 de Xavier Niel, qui a déjà causé un certain tort à nos professions et suscité des commentaires (ainsi qu’une tentative de récupération…) totalement fantaisistes » souligne encore le MUNCI

Plus d'informations : http://instantcom.info/cp/munci/MUNCI-difficultes-recrutement-IT.pdf

Auteur : Frédéric Mazué

9.6% d'informaticiens au chômage : en finir avec le mythe de la pénurie d'informaticiens !
Notez cet article

Laisser un commentaire

Réinventer les processus à l’heure de la transformation numérique

Comment mettre en place une approche BPM -Collaboration IT / métier efficace –Retour d’expériences. Webinaire : mardi 28 novembre de 11h00 à 11h45, avec CXP Group.

Infos et inscription

Sondage

Noël : quel cadeau High tech pour vous même ou vos proches? (3 choix possibles)

Voir les résultats

Loading ... Loading ...
Nos derniers dossiers
Témoignages
Juridique
  • La justice américaine va examiner la saisie d'emails à l'étranger

    Washington, 16 oct 2017 (AFP) - La Cour suprême des Etats-Unis a annoncé lundi qu'elle…

    > En savoir plus...
Paroles d'experts
Paroles
d'experts
  • Avis d'expert - Entreprise : comment trouver un business Angel

    Jérôme Tarting, PDG de Clic Formalités, spécialiste en ligne du formalisme pour professionnels et particuliers,…

    > En savoir plus...
Etudes/Enquêtes
  • Recrutement des cadres : 9 entreprises sur 10 des activités informatiques ont embauché au 3e trimestre

    Les entreprises du secteur des activités informatiques recrutent, poussées par le développement de leur business.…

    > En savoir plus...
newsletter
Inscription Newsletter

Restez informé. L’abonnement à la newsletter est gratuit.

> Abonnement

Guide de la cybersécurité 2017-2018

Universign_maitrisez risques signature elec_skycraper
Agenda
livres blancs
Les Livres
Blancs
  • Cloud hybride : réussir l’externalisation de votre SI en 4 étapes

    > Voir le livre
  • Communications unifiées : la mobilité et la collaboration au cœur des métiers

    > Voir le livre
Universign_maitrisez risques signature elec_skycraper